8 bonnes raisons d’étudier et de vivre dans la région de Québec (I)

Catégorie Bouger, Sortir, Style de vie à Québec Date 10/02/2018

Écrit parChristian Djoko

En décembre dernier, je suis allé en vacances au Cameroun. Depuis deux ans, passer les fêtes de fin d’année dans mon pays d’origine est devenu pour moi un excellent choix et un rendez-vous familial incontournable. Je dois avouer que j’étais particulièrement content d’y être cette fois-ci parce que je n’ai pas eu à affronter les températures polaires qui ont sévi (exceptionnellement) au Québec et plus précisément dans la région de Québec et Chaudières Appalaches durant le temps des fêtes. Il faisait tellement « frette » que certains amis ont commencé à flirter avec les thèses climatosceptiques. Ils affirmaient alors que le réchauffement climatique tant publicisé n’était finalement qu’une arlésienne. C’était drôle à voir.

Cela dit, bien que je me sentais particulièrement chanceux et joyeux d’être au Cameroun entouré de ma famille et de mes amis à ce moment-là; eu égard au froid exécrable qui m’attendait à l’aéroport de Montréal, j’avais quand même hâte d’être en janvier et de retrouver mon petit cocon québécois. Ce sentiment paradoxal de prime à bord m’a conduit durant mon voyage retour à l’élucidation de huit bonnes raisons qui nourrissent et enrichissent constamment mon sentiment d’appartenance et mon attachement à la région de Québec.

Bien évidemment, les expériences étant toujours singulières, je m’en vais livrer une liste avec laquelle plusieurs étudiants internationaux ou québécois ne seront sans doute pas d’accord. Mais ai-je encore besoin de préciser à nouveau que je n’offre ici qu’un point de vue tiré de mon expérience singulière ?

1) Rayonnement intellectuel et sportif

En plus des nombreux et divers collèges et cégeps, la présence de la plus ancienne université francophone d’Amérique du Nord (Université Laval) fait de la région de Québec un des pôles d’excellence en formation au Canada. L’existence de plusieurs bibliothèques municipales  et librairies de quartier rehausse davantage l’attractivité et le foisonnement intellectuel de la région de Québec. Que dire des installations sportives?

J’ai eu la chance durant ma formation universitaire (14 ans déjà) de voyager et d’étudier dans de nombreux pays. S’il y a bien une région, une ville et un campus où j’ai pu faire mienne la célèbre formule de Thalès « un esprit sain, dans un corps sain », c’est bien à l’Université Laval. Il n’est d’ailleurs pas étonnant de voir les équipes sportives de cette université triompher chaque année à l’échelle provinciale et parfois pancanadienne. Cela dit, Québec c’est aussi la possibilité de concilier études/boulot/famille.

2) Conciliation études/boulot/famille

J’ai la faiblesse de penser que le faible étalement urbain dans la région de Québec favorise une la conciliation études/boulot/famille. Il faut également noter que contrairement aux grandes métropoles qui sont le plus souvent en proie à un anonymat forcené et à un individualisme exacerbé, la taille humaine de la région de Québec rend possible une très grande sensibilité à l’égard du triptyque études/boulot/famille.

Comme j’aime à le dire à mes « chums » de Paris ou de Montréal, Québec ne rentre pas dans la catégorie quelques fois tragique : métro-boulot-dodo. La région de la capitale nationale est caractérisée par l’équation études/boulot/famille, ……..et une infinité de possibilités (divertissement, loisirs, animations sportives et culturelles, activités intellectuelles et spirituelles, etc.). Vous l’aurez compris, j’aime précisément  cette région parce qu’il y a une vie après les études/boulot. On y respire par le nez comme on dit iciiiite.

3) Une région à taille humaine

La région de Québec a également la particularité d’être une ville à taille humaine. Mais qu’est-ce que cela a de particulièrement attrayant pour moi ?

En plus de favoriser la conciliation études/boulot/famille, elle a également la particularité de donner un sens à mon implication sociale. Dans une ville à taille humaine,  chaque action aussi modeste-t-elle permet de faire la différence dans la vie des gens. Qui plus est, une telle échelle de grandeur favorise  la convivialité, les sorties entre amis, les visites de courtoisie, etc. Elle est immanquablement porteuse d’un esprit de communauté. Pour les étudiants internationaux qui craignent d’être pris dans la nasse insidieuse et sournoise de l’isolement , cette particularité qui définit si bien Québec peut servir de rempart ou de paravent. Somme toute, Québec représente à mon humble avis le meilleur de deux mondes. C’est une espèce de synthèse heureuse des avantages qu’on trouve dans une métropole d’une part et dans une région d’autre part.

4) Employabilité de la main d’œuvre étudiante

Dans la région de Québec et Chaudière-Appalaches, tous les indicateurs en termes d’employabilité sont au vert. La situation est telle que plusieurs secteurs d’activités sont confrontés à un déficit criard de main d’œuvre. Autant vous dire que c’est le lieu où il faut être si vous compter travailler durant vos études.Il est très facile de trouver un emploi étudiant dans la région de Québec. Et puis, c’est bien connu: « Le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin ». (rires).

La suite dans le billet suivant ….