Le FEQ … n’est pas un « fake » !

Catégorie Sortir Date 04/07/2014

Écrit parFamille Potier

Nota Bene : article que j’avais rédigé avant de nous voir attribuer en cadeau des pass pour le FEQ 2014. Un autre article viendra donc compléter !

Un matin d’avril … « tu connais-tu le FEQ ? »

La date du fameux poisson est dépassée, je suis dans l’informatique mais mon interlocuteur ne le sait pas. Il ne me parle donc pas de « fake ». Mais alors …

Après explication il s’agit du Festival d’Été de Québec (FEQ), le site vient de publier le calendrier !

Allons donc voir cette fameuse programmation !

Les artistes annoncés nous sont pour certains totalement inconnus mais il y a quelques « têtes d’affiche » qui peuvent valoir le coût. Justement parlons un peu du prix. Pour un « soixante dix piasses » on obtient un pass (bracelet électronique) valable toute la durée du festival et qui permet d’accéder à tous les concerts quelle que soit la scène. Sans devenir des stakhanovistes, assister à au moins deux concerts rentabilise l’abonnement en comparaison du prix du billet d’un concert « normal ».

FEQ

Nous établissons donc une sélection qui devrait nous permettre d’assister à huit soirées (avec deux ou trois groupes selon les jours)

Québec oblige, nous avons choisi d’assister au collectif d’artistes pour l’ouverture du festival le jeudi 4 juillet : « quand le Québec chante ». La météo ne s’annonce pas très bonne, nous avons donc pris les parapluies et les ponchos. Le concert est donné sur la grande scène Bell montée pour l’occasion sur les plaines d’Abraham. Les pelouses autour servent de gradins. Les aficionados sont équipés ! Le siège pliant, le ciré, la boisson et même le pique-nique !! Nous nous asseyons sur le gazon un peu humide en face de la scène avec un bon angle de vue sur les écrans géants … les artistes sur les planches vont sans doute nous apparaitre comme des fourmis à cette distance !

eur-stad_seat-000Accessoire indispensable du « FEQeur »

Une chanteuse débute la soirée … les premières gouttes de pluie douchent les ardeurs des spectateurs arrivés précocement ! Les abris de fortune apparaissent aux quatre coins des plaines ! Une accalmie, le deuxième artiste enchaîne …

Il nous faut maintenant attendre le grand spectacle : 5 chanteurs Québécois accompagnés de 400 choristes ! La pluie recommence à tomber. Pour faire patienter les spectateurs, l’organisation diffuse des images et des publicités sur les écrans géants … et un annonceur qui revient en boucle … le journal « LE SOLEIL » !!

Enfin ils sont là, les choristes s’installent par groupe de 10 … la pluie est à l’unisson et augmente crescendo ! La première chanson … la pluie redouble !! Andriy pas très porté sur la variété s’éclipse rapidement. Stoïques nous restons encore quelques chansons, entre autres pour attendre Daniel Lavoie le superbe Frollo de Notre Dame de Paris, mais ce premier contact avec le FEQ est un peu trop arrosé à notre gout et nous rentrons à notre tour avant la fin du spectacle. Pardon Québec. 

Les deux jours suivant sont ensoleillés. Nous allons place d’Youville voir Alpha Blondy sur la scène Hydro-Québec le vendredi.

FEQ-2

Et le samedi c’est le tour de la scène Loto-Québec au parc de la Francophonie pour écouter Karim Ouellet et Coeur de Pirate. Dimanche et lundi nous faisons relâche !  Mardi c’est rock avec MGMT, Weezer et country avec Emmylou Harris. Mercredi un orage mémorable nous contraint à rester à la maison. Le soleil revient et la fin de semaine (et du festival) nous permet d’assister aux prestations de Gun’s n Roses, Danko Jones, Foreigner, Def Leppard, Zaz et pour finir Stevie Wonder qui rend un bel hommage aux victimes de Lac-Megantic.

Après cette première expérience du FEQ nous dirions qu’il y a du bien et du moins bien.  La programmation permet de découvrir de nouveaux groupes et de nouvelles musiques même si nous sommes restés plutôt dans le classique avec des noms connus ! Par contre il y a parfois quelques erreurs de casting, une scène trop grande pour l’un ou trop petite pour l’autre, une scène qui phagocyte la scène voisine, des prestations pas toujours à la hauteur des attentes d’un public plutôt connaisseur … 

Mais cela n’empêche pas de se préparer pour la 47ème édition du festival ! Les informations du FEQ 2014 par ici !