Le temps des fêtes au Québec

Catégorie Style de vie à Québec Date 16/12/2016

Écrit parÉliette Magué

J’aimerais partager avec vous comment ma famille et moi vivons ces moments aujourd’hui après 8 ans au Québec. Mais je ne peux pas m’empêcher de vous raconter nos premières fêtes de fin d’année ici, car cette période a été un élément marquant de notre intégration.

S’il y a eu un moment où j’ai pensé repartir chez moi c’était en décembre 2008. Dans mon pays d’origine au Cameroun les fêtes de fin d’année étaient des moments de grandes rencontres familiales, de festivités, mais aussi de partage entre voisins et amis. Dès que les vacances arrivaient on voyait les gens marcher dans les rues, les enfants jouer partout et tout le monde s’activait pour faire des courses, et inviter du monde. Que ce soit au travail, au quartier ou dans la rue, l’ambiance et la joie régnait.

Le jour de la fête, on se visitait entre voisins et familles et dans chaque maison, on partageait un repas, une boisson et des rires. Personne ne pouvait se sentir seule ce jour.

Ce sentiment nous ne l’avons pas connu pendant nos premières fêtes à Québec. Les seuls signes de fêtes que je voyais c’était les rues illuminées de lumières. Mais il fallait aller dans les centres commerciaux pour voir les gens s’activer et de retour dans sa maison, son quartier c’était le silence complet. Le jour de la fête, nous n’avons même pas été capables de manger ce que nous avions cuisiné, parce que la solitude, l’ennui et la nostalgie de nos origines nous gagnaient. Je me souviens être resté devant ma fenêtre à regarder les passants et il n’y en avait même pas! Au Québec le sentiment d’appartenance est très fort et les gens fêtent en famille, chez eux.

Aujourd’hui 8 ans plus tard, les fêtes de fin d’année sont célébrées différemment dans notre famille. On a réussi à s’intégrer et à créer une ambiance festive avec nos enfants et nos amis. Nous avons créé nos traditions familiales comme la décoration de la maison, la confection des pains d’épices et d’autres biscuits, le partage de cadeaux et de plats avec d’autres familles, etc. Aussi avec nos collègues, nous organisons des dîners et participons aux activités de fête organisées au travail.

Nous nous sommes faits des réseaux d’amis composés de personnes qui partagent les mêmes valeurs que nous et ensemble, nous organisons nos fêtes de réveillon et célébrons avec beaucoup d’intensité en dansant, en mangeant et en chantant. Cette ambiance nous rend moins nostalgiques de nos origines.

Aujourd’hui, le temps des fêtes est un moment festif pour nous et c’est avec joie que nous voyons venir ce moment de l’année.