Ma première journée au Québec!

Date 04/07/2016

Écrit parÉliette Magué

Nous sommes arrivés à Montréal autour de 17h et l’entreprise de Georges, mon mari nous avait logés au Hilton à Montréal! Il fallait encore monter tous les bagages pour les ressortir le matin! Ça se voyait que le bagagiste était stupéfait!

Le lendemain on a pu mettre tous nos bagages dans le taxi et ensuite le bus pour Québec où nous attendait l’employée des ressources humaines de l’entreprise qui avait recruté mon mari. Elle aussi était étonnée devant nos bagages. Une chance qu’elle avait une voiture capable de tout transporter!

Tout de suite on commence à découvrir la gentillesse et le sens du service Québécois. Cette dame, une Française immigrée au Québec depuis plusieurs années nous a traités avec beaucoup de courtoisies et de gentillesse. Quelques semaines plus tard elle nous invitait à souper chez elle avec plusieurs autres immigrants qu’elle avait recrutés.

Elle nous a emmenés tout de suite faire notre numéro de Sécurité sociale (NAS) et une carte d’assurance maladie. Dans tous les bureaux on était servis comme des rois. Quelle différence avec la bureaucratie du Cameroun! Georges et moi étions stupéfaits!

En quelques heures on a terminé avec les bureaux et la dame nous a emmenés acheter des tickets d’autobus, faire le tour du quartier pour finalement nous conduire dans l’appartement que l’entreprise avait mis à notre disposition pour un mois. Le temps pour nous de trouver un logement.

Le souvenir que j’ai de cette première journée et que je retrouve chaque été c’est cette belle ville illuminée par un beau soleil et des pelouses vertes et fleuries. Des personnes joyeuses qui circulent dans les rues en cette année du 400 ième de la ville de Québec. Je ne comprends pas pourquoi ils sont si heureux sous le soleil. Certains avec des culottes très courtes, d’autres avec le torse nu  en train de tondre le gazon devant leur cours ou couchés dans les gazons! Des gens assis sur des terrasses avec une bière et des éclats de rires!

Le spectacle n’est pas toujours beau! Mais ils ne se préoccupent pas de savoir s’ils ont la carrure des stars de cinéma! HA! Ha! C’est juste le beau temps qui compte. En questionnant quelques-uns sur cette éphorie ils me diront tout simplement : « quand tu auras vécu un hiver tu vas comprendre » et aujourd’hui 8 ans après je suis comme eux à arpenter les rues l’été avec des culottes courtes et des t-shirts léger, insouciant du spectacle que j’offre afin de profiter du soleil au Maximum! HA Ha!

Un de mes rêves devient réalité, je vais voir sur les Plaines d’Abraham (http://www.ccbn-nbc.gc.ca/fr/) gratuitement le spectacle ouvert de Céline Dion que j’ai écoutée et admirée pendant des années. Oui c’était le festival d’été de Québec pour le 400 ième de la ville de Québec! Et je me sentais épanouie, pleine d’espoir pour notre avenir dans cette terre d’accueil!